L’acupuncture et la santé des femmes

Le corps d’une femme est souvent mis à rude épreuve. Entre la puberté et les menstruations ainsi que la ménopause et ses multiples symptômes désagréables, surviennent dans la plupart des cas, une ou des grossesses. Dans tous les cas, l’acupuncture reste un allié efficace lorsque vient le temps de prévenir et de soulager les symptômes indésirables, et ce, peu importe le type de problématique féminin.

La grossesse est un moment important et magique dans la vie d’une femme. Afin de préserver la douceur de cette belle aventure et de profiter d’une grossesse sereine, vous pourriez faire appel à l’acupuncture.

Pourquoi l’acupuncture pour la femme enceinte ?

Les traitements d’acupuncture aident, entre autres, à soulager les nausées, les brûlements d’estomac ainsi que les douleurs lombaires et sciatiques en plus de diminuer le stress et l’anxiété que peut ressentir la future maman. Ils aident aussi à favoriser un sommeil réparateur et le bon positionnement du bébé, à prévenir les risques de fausse couche, mais également à traiter la constipation, les varices, les hémorroïdes, les infections urinaires et les varicosités vulvaires.

*À noter que les traitements d’acupuncture sont sans effets secondaires et 100% sécuritaires pour la femme enceinte et son bébé.

Traitements d’acupuncture recommandés selon les trimestres :

Premier trimestre : Les nausées, un souffle court, les céphalées et la fatigue sont des symptômes qui peuvent apparaitre lors du premier trimestre de grossesse. Une séance d’acupuncture par semaine est recommandée selon le degré des symptômes.

Deuxième trimestre : Lors du deuxième trimestre, une séance par mois est recommandée afin de maintenir les effets positifs des traitements ainsi que de faire perdurer le soulagement des brûlures d’estomac, de reflux gastrique, de la constipation, des problèmes circulatoires, des maux de dos et des hémorroïdes.

Troisième trimestre : Il est recommandé de faire une séance d’acupuncture par mois selon le degré des problématiques. Les femmes enceinte, au troisième trimestre, peuvent souffrir de problèmes digestifs, de l’œdème, de haute tension, de démangeaisons ainsi que de diabète gestationnelle. De plus, les traitements d’acupuncture, en préparation de l’accouchement, favorisent la maturation du col de l’utérus et la détente du périnée afin de prévenir les déchirures, stimulent les contractions et peuvent même déclencher l’accouchement (dans le cas où la date d’accouchement est dépassée). Si le bébé est en siège, entre la 32ème et la 36ème les traitements d’acupuncture pourront aider à son bon positionnement.

Les bienfaits de l’acupuncture post-partum

Il est intéressant de se pencher sur les bienfaits de l’acupuncture à la suite de l’accouchement. Les traitements post-partum aideront les femmes à retrouver leur force, leur vitalité ainsi qu’à prévenir la dépression post-partum. Ils soulageront également les mastites et diminueront les saignements utérins persistants. Finalement, l’acupuncture est un outil indispensable à déposer précieusement dans le coffre à outils de la femme enceinte !